Les Jeux olympiques et leur impact sur les patineurs artistiques canadiens

Les Jeux olympiques et leur impact sur les patineurs artistiques canadiens
Source: chegg

Avec les Jeux olympiques d’hiver qui viennent de se terminer et la sortie du film Moi, Tonya, il n’est pas surprenant de constater que tout le monde parle de patinage artistique. Moi, Tonya, raconte l’histoire de Tonya Harding et Nancy Kerrigan, deux patineuses artistiques américaines qui se disputaient une place au sommet et la chance de devenir l’enfant chérie du pays. La carrière de Kerrigan a été interrompue brutalement lorsque le mari de Harding lui a blessé le genou avec une matraque pour assurer la place de Harding dans l’équipe. Cette dernière a ainsi pu échapper à la controverse depuis lors.

Comment le passé et le présent des Jeux olympiques ont-ils influencé l’histoire du patinage artistique du Canada ainsi que sa culture ? À priori, il n’y a, à notre connaissance, aucune similarité avec le récit de Harding, mais intéressons-nous de plus près à la question.

Les médailles d’or du Canada

Le Canada a remporté 25 médailles en patinage artistique depuis sa première participation aux Jeux olympiques d’hiver en 1924. Cette année, à Pyeongchang, le pays a remporté la médaille d’or en patinage d’équipe.

Historiquement, le Canada a toujours excellé dans le patinage artistique, et en 1930, Cecil Smith est devenue la première femme à remporter une médaille de patinage artistique international. S’en sont suivi plusieurs autres réalisations, dont une autre médaille d’or en 1948 de Barbara Scott et d’autres obtenues par deux équipes, une en 1960 et une nouvelle en 2002. Le patinage artistique est l’un des plus anciens sports nationaux.

Le Canada a été le leadeur mondial dans le développement des patinoires commerciales, et la première patinoire sous abris a ouvert ses portes au Québec en 1952. Ce pays a continué à dominer le monde dans tous les aspects de ce domaine.

Les bienfaits durables des Jeux olympiques

Le patinage sur glace qui prend la tête au Canada
Source: pixabay

Depuis que le Canada a organisé ses premiers Jeux olympiques d’hiver à Calgary en 1988, la discipline qu’est le patinage artistique canadien a connu une croissance tout simplement explosive. Elle est aussi populaire et aussi excitante que les jeux de casino en ligne. Jusqu’à ce moment-là, la plupart des athlètes venaient de Vancouver, d’Ottawa et de Toronto, où se trouvaient les grands centres d’entrainement, mais les Jeux de Calgary ont donné lieu à d’importants investissements dans la construction pour accueillir l’évènement et ont laissé à la population un accès à des installations d’entrainement de première classe.

Aujourd’hui, les célèbres entraineurs sportifs canadiens sont d’accord, les Jeux olympiques et les installations mises en place pour accueillir un tel évènement ont attiré des jeunes hommes et femmes qui ont décidé de participer et de persévérer dans leur entrainement afin d’avoir l’occasion de participer à des compétitions.

Les Jeux ont aussi fait de Calgary, Vancouver et Whistler des destinations bien connues. L’équipe de planification canadienne a planifié les jeux en se projetant 5 à 10 ans après leur tenue, et elle a considéré que c’était un investissement à plus long terme. Ainsi, malgré l’investissement initial substantiel, le résultat a été une année touristique exceptionnelle en 2010 qui s’est poursuivie et s’est soldée par d’excellents chiffres en 2014, 2015 et 2016.

La ville de Whistler accueille à présent des compétitions et des évènements annuels de ski, ce qui rapporte d’importants revenus à la ville et aux entreprises locales. Les Jeux olympiques ont boosté leur notoriété.

Le patinage artistique canadien de nos jours

Les Championnats canadiens de patinage artistique qui se déroulent chaque année se tiennent à Vancouver, et le Canada envoie des équipes aux Championnats du monde, ainsi qu’aux Championnats des quatre continents.

Cette année, le Canada a fait 11 inscriptions pour son équipe de patinage artistique constituée de 17 membres. Leur but ? Ramener trois autres médailles olympiques pour égaler le précédent record, mais les athlètes n’y sont pas parvenus. Ils en ont plutôt ramené 4. Ils débarquent au Championnat du monde avec une équipe formidable, mais il faudra un effort colossal pour réitérer leurs exploits olympiques.